FGF : L’agenda caché et la haine viscérale du CONOR

0
148

Si la plupart des observateurs du football guinéen pensent que la mise en place du comité de Normalisation (CONOR), est la solution idéale pour mettre notre football sur les rails. Aujourd’hui, l’attitude des membres de ce CONOR prouve le contraire à travers des décisions hasardeuses et haineuses, une façon de mettre à l’eau et de ternir l’image de l’équipe sortante de la fédération guinéenne de football.

La mission du CONOR est pourtant très claire dans le cahier de charge. Déterminer en coopération avec l’administration de la FIFA, si des dispositions spécifiques des statuts ou du code électoral de la fédération doivent être amendées en vue de la procédure électorale, s’assurer que les nouveaux membres des commissions électorale et de recours électoral, et le cas échéant, des organes juridictionnels soient nommés par le congrès de la FGF.

Au lieu de rester dans cette logique, le CONOR est en train d’enfoncer notre football dans une autre crise à travers certaines décisions fallacieuses qui vont à l’encontre de la division des acteurs du football guinéen.

La récente visite d’une mission de la FIFA en Guinée avait supervisé certains lieux dans le cadre de l’évaluation de travaux de gouvernance de la Fédération Guinéenne de Football et la revue des projets Forward. Après la visite des académies d’élites (Nongo et Kindia) et l’hôtel du Syli déjà en voix de finition. La délégation a apprécié la méthode pédagogique et la programmation des entraînements des éducateurs. Elle avait aussi fait des recommandations au CONOR, en les signifiants d’améliorer les conditions de vie de ces Académiciens notamment la pose des climatiseurs dans les chambres, mais aussi doté les responsables de kindia en équipements (véhicule, bus pour les enfants) et le logement des responsables. Mais jusqu’à présent le CONOR n’a absolument rien fait dans ce sens.

Cette mission de la FIFA n’a nullement ordonné la fermeture du centre technique de Nongo, c’est une décision fallacieuse du CONOR qui pense vouloir faire du mal à un individu et pourtant ce centre abritait le siège de certains démembrements de la Feguifoot comme la ligue amateur et la ligue guinéenne de football féminin qui reste aujourd’hui sans siège.

Autres mauvaises intentions du CONOR, c’est de prendre la décision de dissoudre tous les staffs techniques des équipes nationales, toutes  catégories confondues. Cette décision est prise juste pour recruter un entraîneur de leur choix avec qui ils pourront faire leur Business à la tête du syli national A, c’est bel et bien l’ancien sélectionneur du Bénin Michel Dussuyer qui serait cité pour accomplir cette mafia.

Vu toutes ces situations, on se pose la question de savoir, c’est quoi la vraie mission du CONOR dont les membres ont montré leurs limites à tous les niveaux.

Aux membres statutaires de se lever comme un seul homme pour défendre l’intérêt du football Guinéen en mettant un terme à ce plan diabolique orchestré pour un CONOR composé essentiellement des gens incompétent avec leur volonté de diviser les acteurs du football guinéen.

Mamoudou Diallo